Départ imminent pour l’Afrique … Youhou !!

Vendredi 20 mai 2016 entre la France et le Maroc

Yo la famille,

Et me voilà parti, enfin … jusqu’au bout j’ai cru que j’y arriverai pas à partir. Déjà c’était long l’attente depuis décembre que j’ai pris ma décision, puis les jours passant on devient de plus en plus impatient. Déjà finir cette formation, obtenir le diplôme en plus, tout ça c’est fait, puis encore trois semaine a préparer tout ça, l’administratif, la joie !! Même les 15 derniers jours dans le sud chez mon frère et ma sœur ça été long. Plein de trucs a préparer, puis toujours dans la lune le slim, alors j’avance doucement, puis j’en oublie la moitié, puis je pense à comment je vais faire une fois la bas, dans ma tête ça partait de tous les cotés. Au final j’ai refais 5 fois mon sac ^^

Hier soir à 22H30 je reçoit un sms, covoiturage pour l’aéroport annuler ! Super ! Du coup j’ai galérer a prendre un covoiturage au dernier moment, comme quoi ça sert a rien de prévoir une semaine à l’avance, au final c’est à l’arrache et puis c’est tout!! Pas facile de trouver le sommeil avec l’excitation, heureux comme un gosse avant Noël (sauf que mon voyage il existe lui), j’attendais avec impatience de m’endormir pour me réveiller vite…

Enfin le Jour J : allez hop on y va !

Ce matin dernier bouclage de mon sac (donc 5eme vidage pactage, pour que tout tienne bien, 17kg, ça fait pas mal a porter tous les jours, pourtant j’ai réduit au minimum. Bon de tout façon on verra bien, je jetterai une paire de chaussette en route pour faire moins lourd. Le covoiturage devait me prendre à 13H30 mais elles sont arrivées à 14H, le temps d’appeler le frangin qui est en compète au Maroc, à Essaouira. L’arrivée à Rabbat ça va être speed encore, faut que je trouve la gare de bus de la CTM, et surtout une puce pour pouvoir appeler mon frère… normalement demain soir on se voit … Mon covoit arrive et me sort de mes pensées… Prochaine étape Gérone et son aéroport pas cher. Le covoit se passe tranquille, je suis avec un couple de meuf qui vont sur la Costa Brava et qui emmène une espagnole qui rentre chez elle et une dame d’une cinquantaine d’année qui rentre voir la famille au bled, On prends le même avion, du coup ça été cool, elle a pu nous indiquer la route mieux que le GPS et on est arrivé bien à l’heure.

Slim Sacquet avant le épart en Afrique, le regard tourné vers le future

Gérone, première étape hors de France

Enregistrement du sac à dos fait en cinq minutes, passage du poste de sécurité en cinq minutes. La joie et l’excitation me gagnent, ça y est la c’est vraiment le départ … j’avoue que depuis le début j’ai toujours peur qu’on me dise que le père noël existe pas. Non mais je sais qu’il existe pas, j’ai bien compris, mais c’est pour ça, depuis qu’on m’a dit que c’était un mensonge pour mon bien, j’ai toujours peur de revivre la scène traumatisante de l’enfance, surtout quand tu attends un truc avec tant d’impatience. Après la joie et l’excitation, irrémédiablement arrive la faim, et dans cet aéroport à trois franc six sous y’a rien a part un mcdaube et un truc qui vent des sortes de sandwich américain avec des saucisses allemandes et du pain en mousse … bon ben j’ai choisi le mcdaube, honte à moi, j’espère que ça suivra pas ma descendance sur 15 générations, mais soyons rassurer, j’en ai pas … Une fois m’être bien remplis le bide avec de la merde, en espérant secrètement que ce sera la dernière fois, je me dirige vers les portes de départ afin de commencer à vous écrire cet article, et la attention roulement de tambour, première anecdote croustillante du voyage.

Arnaque, crime et botanique

Au moment ou j’entraperçois les sièges pour m’asseoir, je croise un type en uniforme vert, en bon lyonnais je vomis direct. Je rigole, je croise ce type avec son uniforme vert de la guardia civile et son chien tout noir, petite pensée pour la boulette que j’aurais pu oublié quelque part. On se croise sans problème, je fais dix mètres le chien commence à me suivre ! Bordel, je suis sur de ne rien avoir emmené avec moi pourtant… le chien se ramène, me tourne autour 20 secondes, s’assoit me regarde, regarde le flic, me regarde, la le flic se ramène, commence à me parler en espagnol et j’y pane rien moi à l’espagnol. Je voulais lui glisser « ola chikita come esta moui biene ? » ou un truc du genre mais pas sur que ça l’aurais fait sourire … je comprends pas l’espagnol, mais je parle couramment le flic. Regard sombre, petit signe de main, je lui emboîte le pas direction le poste de l’aéroport, mais il est serein le Slim Sacquet, sur d’avoir fait 5 fois les poches de mon sac pour pas avoir laisser un truc dedans … une fois entouré de trois flics il commence à me parler de drogue que j’aurais éventuellement sur moi … dans un anglais au top j’essaye de lui expliquer que je fume oui, mais que j’ai rien sur moi, ce serais stupide de passer une frontière avec des stupéfiants, surtout que je vais au Maroc, généralement la drogue elle circule dans l’autre sens … rien n’y fait, les douaniers espagnols ont l’air plus cool mais ça les rends pas plus intelligent … j’ai le droit a la fouille complète de mes affaires, fouille au corps, j’ai quand même échappé au doigt dans le cul ! On est bon !! Après une demi heure ils m’ont enfin laissé partir, déçu de rien avoir trouvé et moi content de bien avoir fait le ménage … c’est le dernier joint en attendant le covoiturage qui a du s’imprégner dans mes vêtements, … mais comme un malheur est toujours accompagné d’un bonheur, dans la zone fumeur je suis tombé sur un espagnol d’origine marocaine qui se fumait un gros shler, on à parler douane, on à bien rigoler sur ma m ésaventure, et la il me tend le bédot, au final ben j’ai fumé mon shler, monsieur le douanier je vous emmerde je rentre pas à ma maison … là ça me plait, c’est la magie des rencontres qui commencent, je le sent au top ce voyage

La dernière clope avant le shler d'avant le départ

Les passagers pour Rabat sont priés de se présenter à la porte 1

Ensuite ça a été l’embarquement, le hasard m’a donné une place à la fenêtre, je peux voir le paysage mais en même temps je vois pas grand-chose j’écris sur mon PC comme un bon européen. L’avion c’est du low-cost, c’est bruyant, on se demande qui fait le plus de bruit, les enfants (y en a un groupe qui sont particulièrement enthousiaste de prendre l’avion), l’équipe de basket féminine d’espagnoles ou le moteur juste sous ma fenêtre … mais peut importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse, et la l’ivresse je l’ai … au moment ou je vous écris ces lignes je survol l’Atlas … plus qu’une demi-heure de vol et j’atterris à Rabat. Ce sera vraiment le début de mon périple, en Afrique ! Je posterais sur le site demain je pense mais l’article est fini là, avec un peu de chance j’en posterais deux d’un coup vu que je pourrais vous raconter mes premiers pas au Maroc … mais ça on sait pas, si ça se trouve y aura pas de news avant un petit momenr. Aller on commence la descente je vais me faire virer de l’avion par l’hotesse si je me met pas en position d’atterrissage … Africa is the future !!!

Je pense fort à vous tous, à très bientôt dans les commentaires, sur mon mail ou sur mon skype, ceux qui l’ont pas c’est juste mon nom et mon prénom ça devrait pas être dur à trouver …

Paix et Amour,

Slim

PS : la je suis à Essaouira avec le Fréro, pas trop le temps d’écrire la suite de ma journée d’hier, je vous écrirais ça plus tard, je profite du frangin pour les dernières 12H qu’il nous reste a passer ensemble avant son retour en France

Facebooktwittergoogle_plus

2 commentaires

  1. Bambi
    24 mai 2016
    Répondre

    Super mon Pilou !
    T’as refais ton sac 5 fois et tu as fait exprès d’oublier ta gourde toute neuve parce qu’elle était trop lourde ??!!!! ahahaha t’en trouveras une autre pas gras 😉
    C’est super de te lire :-))))
    Gros gros bisous on pense fort à toi…

Laisser un commentaire